Source http://courage-aqta.bzh/toxique/

Absurde en raison des biodéchets

Entre 30% et 40%, c’est la quantité de biodéchets contenue dans les ordures ménagères incinérées. En les brûlant, on se prive d’une ressource bien utile.

Après compostage ou méthanisation, cette matière organique constitue une ressource pour la nourriture des plantes, elle augmente la capacité de rétention d’eau et elle stabilise la structure du sol. Et les sols en manquent ! C’est pour cela qu’interviennent dans l’agriculture les intrants chimiques qui rechargent artificiellement les sols. Mais ces terres appauvries fixent moins bien les apports minéraux fertilisants. Ces derniers sont lessivés et polluent nappes phréatiques et cours d’eau !


 Absurde en raison du PCI

Le PCI késako?

Le Pouvoir Calorifique Inférieur (PCI) est une valeur qui représente la quantité d’énergie contenue dans une masse donnée. Pour les ordures ménagères, la valeur de 2 MWh/t semble tenir la corde (méga-watt-heure par tonne).

Un incinérateur, qui plus est, équipé d’un système de « valorisation énergétique », est « calibré » pour un PCI donné. Le PCI a été défini en fonction de la composition des déchets incinérés : 35% de biodéchets, 45% de matériaux recyclables et 20% de matériaux non recyclables. Une modification significative du dosage d’une des 3 catégories de matières entraîne une modification significative de la valeur du PCI.

Et c’est là que ça devient problématique …

Absurde, car 80% des déchets sont recyclables

Avec ce taux, on ne devrait plus parler de « déchets », mais bien de « matières premières ».
Ainsi, ce sont 80% de matières premières que l’on brûle bêtement dans un incinérateur.
Un incinérateur n’est ni plus ni moins qu’une machine à transformer la matière et, en l’occurrence, en pollution.

Avec la décroissance annoncée de la production de pétrole, les prix vont augmenter, et ceux du plastique également.

Que vont faire les industriels ? D’abord diminuer la quantité de plastique contenu dans les emballages, puis se tourner vers des emballages papiers ou cartons, … recyclables !

Les déchets plastiques qui représentent la très grosse partie des déchets inflammables vont très vite s’amenuiser au point que l’incinérateur n’aura plus suffisamment de « carburant » pour fonctionner. C’est également sans compter qu’il deviendra bien plus intéressant économiquement de recycler tous les plastiques que de les brûler !

 

Source http://courage-aqta.bzh/toxique/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s