INCINERATEUR ET DEMOCRATIE

Est-Eclair du 10/12/2017

Merci Monsieur Peudon, quand on a 13 ans et qu’on a la chance d’avoir un prof comme vous ….

Valaubia avance sans enquête publique

Même si Permis de Construire ne signifie pas permis d’exploiter, le projet d’UVE avance inexorablement hors du temps de la concertation citoyenne et sans tenir compte des politiques nationales clairement énoncées:

https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/traitement-des-dechets

 

A ce jour, des engagements financiers irréversibles et conséquents ont déjà été pris par le SDEDA envers Véolia

et l’enquête publique n’est pas encore annoncée.

Cette « méthode » qui va conduire à un chantage économique et financier, face à un arbitrage citoyen tardif, n ‘est pas digne d’une entité démocratique.

Le système marchand est au service du citoyen, s’il le désire, mais pas l’inverse .

Recycler ou brûler…. choisissez vite…..c’est pour 40 ans !!!!

 

Conférence-débat : le projet d’incinérateur en questions

15940625_743420725811454_2574696468166402110_n

mer., 25/1/2017   18:30 – 21:00CET
Hôtel du Petit Louvre
Le projet d’incinérateur de l’agglomération troyenne pose de nombreuses questions : son coût, les enjeux environnementaux et sanitaires, le processus démocratique… Nous vous proposons d’en débattre et d’évoquer les solutions qui permettraient d’éviter un tel projet. RDV : Le 25 janvier prochain à 18h30 à l’Hôtel du Petit Louvre à Troyes.

https://www.facebook.com/events/1229015193855438/

Documentaire > réfléchir sur les déchets

Est Eclair du 6/12/16

est-eclaire-20161206

Les film projetés :

Un film réalisé par : Pietro Marcello
Production : Istituto Luce Cinecittà, Avventurosa Films, Rai Cinema
Italie, 2016
87 minutes, VOST

Tommaso, simple berger, veille jusqu’au jour de sa mort sur un palais abandonné dans la région de Naples en proie aux pillages et réduit à l’état de décharge par la camorra. Polichinelle émerge alors des profondeurs du Vésuve pour accomplir sa dernière volonté : prendre soin d’un jeune buffle. Ils voyagent ensemble à travers les paysages sublimes de l’Italie. Entre mythe et réalité, une fable sur l’Italie contemporaine, belle et perdue…

Un film réalisé par : Esmeralda Calabria
Production : Chrysalis
Italie, 2008
83 minutes, VOST

Des éleveurs qui voient mourir leurs brebis.
Des agriculteurs qui cultivent des terres de plus en plus polluées.
1200 décharges abusives de déchets toxiques.
Nous sommes en Italie, dans la région de Naples. En fond, une mafia d’entrepreneurs qui utilise camions et bennes métalliques à la place de revolvers…

Un film réalisé par : Fatih Akin
Production : Pyramide
Turquie, 2013
88 minutes, VOST

En 2006, Fatih Akin tourne la scène finale de son film « De l’autre côté » à Çamburnu, village natal de ses grands-parents au nord-est de la Turquie, où les habitants vivent depuis des générations de la pêche et de la culture du thé, au plus près de la nature.
Il entend alors parler d’une catastrophe écologique qui menace le village : un projet de décharge construit dans un mépris total de l’environnement et contre lequel s’élèvent le maire et les habitants. Il décide de lutter par ses propres moyens. Pendant plus de cinq ans, il filme le combat du petit village contre les puissantes institutions et témoigne des catastrophes inéluctables qui frappent le paradis perdu : l’air est infecté, la nappe phréatique contaminée, des nuées d’oiseaux et des chiens errants assiègent le village. Pourtant, chaque jour, des tonnes
d’ordures sont encore apportées à la décharge….

Un film réalisé par : Candida Brady
Production : Blenheim FIlms
Royaume-Uni, 2016
98 minutes, VOST

TRASHED suit le voyage à travers le monde de l’acteur oscarisé Jeremy Irons pour étudier les dommages causés par les déchets sur l’environnement et notre santé. De l’Islande à l’Indonésie en passant par la France et le Liban, il rencontre des scientifiques, des politiciens et des gens ordinaires dont la santé et le mode de vie ont été profondément affectés par cette pollution. Terrible et beau à la fois, ce documentaire délivre aussi un message d’espoir et montre qu’il existe des démarches alternatives pour régler le problème.